Visite de l’avocat palestinien Farid al-Atrash à Strasbourg

Chaque année pour les 10 jours pour signer, l’évènement mondial par lequel Amnesty International mobilise le public pour soutenir plusieurs défenseurs des droits humains et associations emblématiques, la section française invite l’un d’eux en France pour rencontrer membres, sympathisants, et plus généralement le public pour partager son expérience.

Farid al-Atrash

Farid al-Atrash
(Chronique d’Amnesty International,
décembre 2017)

Cette année, nous avons invité Farid al-Atrash, avocat palestinien qui aux côtés de son client et ami Issa Amro, est l’un des cas retenu. Farid, accompagné de sa femme Wafaa, est venu trois jours en Alsace, du jeudi 7 au samedi 9 décembre 2017, à Haguenau et à Strasbourg.

Farid al-Atrash est un militant non violent opposé à la colonisation israélienne. Il est aussi le responsable pour le sud de la Cisjordanie de la Commission indépendante des droits de l’homme, qui emploie 110 personnes. Il défend aussi son ami Issa face à l’Autorité palestinienne, qui a arrêté ce dernier pour un post Facebook dans lequel il dénonçait l’arrestation arbitraire d’un journaliste critique du président Mahmoud Abbas.

En février 2016, il a participé avec Issa Amro à une manifestation non violente à Hébron pour dénoncer la fermeture aux Palestiniens de la rue Shuhada, autrefois artère commerçante populaire. Poursuivis devant un tribunal militaire israélien, ils font tous deux l’objet d’accusations dénuées de fondement, dont l’objectif est d’entraver leurs activités de défense des droits humains.

Arrivé à Strasbourg via Hamman et Paris, Farid est allé jeudi au Conseil de l’Europe, exposer sa situation au Secrétariat de la Commission des Affaires Politiques de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe en compagnie de Rita Patricio, représentante de Amnesty International auprès du Conseil de l’Europe et d’Elsa Olaizola, chargée de campagne – Programme Libertés de Amnesty France.

Le soir, il a rencontré les étudiants en droit de l’université de Strasbourg et a débattu de la situation dans les territoires occupés par Israël aux côtés du Strasbourgeois Georges Federmann.

Vendredi, selon une tradition maintenant bien établie lors de chaque campagne des 10 jours pour signer, plus de 120 lycéens du lycée Schumann de Haguenau ont rencontré Farid (article payant des DNA), et il a pu leur expliquer le sens de son engagement pacifique pour la liberté des Palestiniens de circuler dans leur pays et de manifester dans sa ville de Bethléem et dans les territoires occupés, ainsi que les circonstances de son arrestation.

Il est enfin revenu samedi à Strasbourg où il a d’abord retrouvé des militants des groupes locaux d’Amnesty International, avant de profiter du marché de Noël de la ville. Lors de notre rencontre dans un café strasbourgeois, accompagné de sa femme, il nous a exposé les difficultés de la vie des Palestiniens de Bethléem, la peur constante des arrestations et des vexations imposées aux habitants palestiniens. Farid al-Atrash devait rentrer quelques jours plus tard dans son pays pour être jugé par un tribunal miliaire israélien, militaire car c’est la justice militaire qui est responsable dans les territoires occupées, y compris à l’encontre des civils. Durant son procès, il sera défendu par une avocate militante d’une association israélienne. Quelques jours après la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël, il était pessimiste sur l’évolution à court terme du conflit, mais restait déterminé à agir de façon pacifique pour les droits des Palestiniens.

Nous remercions les sympathisants arabophones de l’Antenne Jeunes de l’Université, qui durant ces quelques jours ont assuré la traduction entre l’arabe et le français.

Vous pouvez toujours signer pour Farid et son ami Issa la pétition d’Amnesty International.

Ce contenu a été publié dans À Strasbourg, Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *