Une nouvelle victoire

albertwoodfox

Suite à 15 ans de mobilisation militante, Albert Woodfox a été libéré après 43 ans de détention à l’isolement.

En 1972, il a été condamné pour le meurtre d’un gardien de la prison d’Angola alors qu’aucun élément sérieux ne le reliait à ce crime, il n’avait alors que 25 ans.

Il a toujours clamé son innocence mais sa condamnation s’est principalement basée sur le témoignage à charge d’un codétenu qui l’a « dénoncé » en échange de sa propre libération.

Alors que sa condamnation a été annulée 3 fois, Albert passait 23 heures par jour confiné seul dans une petite cellule pendant plus de 40ans.
Il a enfin été libéré le 19 février 2016 à l’âge de 69 ans.

Cette année, la campagne «10 jours pour signer » à eu un grand impact : plus de 200 000 personnes ont agi en faveur de sa libération dans le monde et vous en avez peut être fait partie en signant la pétition au CDI ou en envoyant une lettre.

Il a déclaré après sa libération : « Je souhaite remercier les nombreux membres de la coalition internationale pour la libération des « Trois d’Angola », Amnesty International et la Roddick Foundation, qui m’ont tous soutenu dans ce long combat. »

Cette campagne a également soutenu d’autres personnes dont les droits sont bafoués : Amnesty a récolté plus de 3 millions de signatures dans le monde et les milliers de lettres leur ont apporté un réel soutien moral. Yecenia, victime de torture, a reçu plus de 8000 lettres et Costas, victime de violence homophobe et raciste a déclaré « Toute cette mobilisation de gens de partout dans le monde est très émouvante. Vos lettres nous rappellent que nous ne sommes pas seuls dans ce combat ».

http://www.10jourspoursigner.org/